Les adhérents de l’association « Les amis du Fort de Brescou » se sont réunis samedi 16 janvier 2016 en présence de M. Gilles D’Ettore, maire d’Agde, M. Sébastien Frey, conseiller départemental et maire-adjoint et Mme Christine Antoine, maire-adjointe chargée du patrimoine.
 Après avoir remercié les élus, le président d’honneur André Bordères et les membres présents, et souhaité à l’assemblée ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année, le président ouvre la séance et cède la parole à M. le Maire.
 Celui-ci remercie, dans son allocution, notre association, pour les actions menées et rappelle que sans elle Brescou serait resté dans l’oubli et continuerait de se dégrader. IL insiste ensuite sur l’adhésion de la ville à la fondation du patrimoine qui va, sans aucun doute, permettre de lever des fonds grâce au mécénat populaire. Il rappelle que les interventions sur les extérieurs du Fort sont compliquées car le site est classé « Natura 2000 » et répond à des contraintes environnementales strictes. On ne peut plus faire ce que l’on veut et toute modification des enrochements de protection doit être étudiée. Cependant, dès que des fonds suffisants seront collectés, les premiers travaux seront lancés : protections extérieures et renforcement des remparts. Le coût global des opérations est estimé à 15 millions d’euros. Il souligne ensuite la collaboration étroite entre la Ville et l’association et rappelle que d’autres fondations seront également sollicitées pour lever des fonds. Enfin, il conclut en insistant sur la nécessité  d’informer un public le plus large possible en diffusant le dépliant qui va être réalisé avec la Fondation du patrimoine.
  Avant de présenter le rapport moral, le président invite les membres présents à visionner un reportage réalisé par « l’Hérault tribune » au cours du mois de décembre 2015, avec M. le Maire, M. Viala, délégué départemental de la Fondation du patrimoine et lui-même. Ce point presse peut être consulté sur notre site www.kald.fr/amisfortbrescou. Il précise les mesures mises en place par les trois parties pour lancer et dynamiser le mécénat populaire.
  JL. Guggisberg détaille alors le bilan 2015. L’année passée a été celle de grandes avancées et nous nous en réjouissons. Le travail mené par notre association a porté ses fruits et l’un des buts qu’elle s’était assigné est atteint : convaincre le propriétaire du Fort, en l’occurrence nos édiles,  de l’urgence d’effectuer des travaux de protection de ce monument.… Nous avons été écoutés et la municipalité, sous l’impulsion de monsieur le maire, a engagé les études indispensables à des demandes de subventions et à de futurs travaux. M. Grou, architecte municipal, a donc été mandaté pour les mettre en place. Le président tient donc à le remercier pour le travail accompli et lui souhaite une agréable retraite. Mme Caumil, ingénieur,  poursuit la tâche de M. Grou et les études suivantes ont été réalisées :
– Une étude bathymétrique ; un relevé topographique.
– Une étude de lutte contre l’action érosive de la houle sur les remparts du Fort de Brescou.
– Une levée d’architecture du Fort.
– Une étude d’opportunité et de faisabilité.
-Un diagnostic de l’ouvrage et une étude géotechnique.
– Un « état des lieux » sous-marins, une inspection terrestre intérieure et extérieure effectués par M. Aigouin avec un rendu en 3D permettant de détailler le fort dans ses moindres recoins.
 Celles-ci, outre le fait de leurs diagnostics et des précisions qu’elles apportent sur le fort, sont absolument nécessaires dans tout dossier de demande de financement à la DRAC, au Crédit agricole, au ministère de la culture, à la région, au département, à la Fondation du patrimoine à l’Europe ou à toute autre institution. Ce travail préalable est donc accompli.
Le diagnostic de M. Debroas, architecte des bâtiments de France à la DRAC, à la suite de sa visite du site, le 3 mars 2015, correspond en tout point aux résultats de l’étude menée par M. Aigoin sur l’état sanitaire du fort. Celui-ci nécessite des travaux mais, « s’il est malade, il n’est pas mourant » et il peut être sauvé.
 Ces études, rondement menées, ont permis de constituer plusieurs dossiers :
– L’un, complet, établi en étroite collaboration entre la Direction de la culture et du Patrimoine de la Région, mis en sommeil pour cause d’élections, va être relancé.
– Un second dossier, lui aussi complet, concerne l’adhésion de la Ville d’Agde à la Fondation du Patrimoine. Nous n’oublions pas que c’est notre ami Jean-Paul Costes qui nous a fait connaître cette fondation et nous l’en remercions.   Cette démarche permettra donc de bénéficier de subventions mais aussi d’appels au mécénat pour lever des fonds nécessaires à toutes les actions de sauvegarde. Il est à noter que les dons affectés à la Fondation du Patrimoine, dans ce cadre précis, seront exclusivement versés pour la rénovation du Fort de Brescou. Ces dons sont défiscalisables jusqu’à 66%  du montant versé. Un fascicule sera largement distribué à la population à cet effet. Un dossier similaire est en cours d’élaboration avec la Fondation du Crédit agricole-Pays de France qui subventionne des projets tel que le nôtre à hauteur de 30% du montant global du chantier.
– Deux autres dossiers, plus complexes, sont en étude: l’un avec le Ministère de la culture et l’autre avec la DRAC qui s’engage à financer jusqu’à 40% des études réalisées.
Ces actions sont menées avec compétence et professionnalisme par Héléne Caumil, ingénieur, et Laurence Reslinger, chargée de projet à la Direction générale de le Ville, en étroite collaboration  avec tous les services municipaux concernés et la participation de notre association. La première chargée plus particulièrement des dossiers techniques et la seconde des montages administratifs.
 En 2015, les membres du Bureau des « Amis du Fort de Brescou » se sont réunis au moins une fois par mois pour traiter les dossiers importants qui se présentaient. Ils ont aussi accompagné les techniciens de divers bureaux d’études lors de visites sur l’îlot ; celles-ci ont permis d’évaluer l’avancée des désordres du Fort. De nombreux rendez-vous ont également émaillé cette année : rencontres avec des sponsors : M. Denaeels d’Intermarché, M. Prou  d’Hyper U, M. Nespoulous et M. Benet, à Florensac, respectivement président de la Caisse locale du Crédit agricole des Pays d’Agde et responsable d’agence chargé de mission patrimoine. Entrevue avec des responsables de la DRAC à Montpellier. Sans oublier l’accompagnement d’une stagiaire en master II qui, pendant six mois, a rassemblé des documents pour la réalisation de l’ouvrage sur le Fort. Un grand merci enfin à Mme Dauphin, directrice des archives municipales, pour sa gentillesse, sa disponibilité et sa compétence, qui a accueilli et aidé cette étudiante.
 Le président a remercié chaleureusement les membres du Bureau de l’association, Mmes Parpaillon, trésorière, Murcillo, trésorière-adjointe, MM. Barbance, vice-président, Bentajou, secrétaire, Sagnes, secrétaire-adjoint, qui n’ont pas ménagé leur peine et leur temps pour faire avancer les dossiers et les projets en vue de la sauvegarde de Brescou. J.L. Guggisberg remercie et gratifie d’une mention particulière notre président d’honneur, M. Bordères, pour son aide précieuse qui nous a permis de rencontrer des personnalités du monde commercial et des élus des assemblées territoriales, Conseil départemental et Conseil régional.
 Notre travail a également consisté, en 2015, à structurer des actions à caractère strictement culturel. Ainsi, plusieurs réunions ont permis d’appréhender le contenu de l’ouvrage sur le Fort que nous nous proposons de publier en 2016. Sous la direction de Stéphane Durand, professeur d’université et avec la collaboration de Jean Sagnes professeur émérite d’université, Chantal Parpaillon, Jean-Louis Guggisberg, Irène Dauphin et Alain Sagnes, plusieurs rencontres ont permis d’élaborer la trame, chacun dans son domaine, du livre sur Brescou. Il s’articulera autour de six thèmes majeurs : l’environnement naturel, la construction du Fort et ses premiers usages, la renaissance d’une fortification littorale, la prison d’état, un fort en déshérence, le Fort dans le paysage agathois. Grâce à l’amabilité de Mme Dauphin qui met à notre disposition une salle des archives municipales ainsi que divers documents, nous pouvons avancer dans la réalisation de notre manuel. La sortie de cet ouvrage devrait être effective dès le dernier trimestre 2016.
 Un autre moment important et même décisif est l’adhésion de la Ville à la Fondation du patrimoine. Elle va permettre  une vulgarisation auprès d’un large public par un mécénat populaire qui soulignera, nous en sommes persuadés, l’attachement profond de nos concitoyens à notre patrimoine. Nous comptons sur la générosité et la mobilisation de tous afin de rénover, de conserver et valoriser cette partie du patrimoine agathois.
  Enfin, plusieurs délibérations du Conseil municipal soulignent, si c’était encore à démontrer, tout l’intérêt et la détermination de M. le Maire et son conseil municipal, à la sauvegarde de ce monument :
Une première, le 30 juin 2015, permettant la sollicitation de partenaires institutionnels publics pour obtenir des subventions.
Une deuxième, le 24 novembre 2015, qui ratifie l’adhésion de la Ville à la Fondation du patrimoine.
Une dernière, le 15 décembre 2015, qui valide une convention de mandat pour la sauvegarde du Fort entre la Ville et l’association.
   Nos actions en direction du public nous ont conduits à ouvrir un site intitulé « kald.fr/amisfortbrescou » sur lequel il est possible de trouver toutes les informations concernant notre association et l’avancée des divers dossiers. Il a été élaboré, gracieusement, par Lucie Hourdequin, graphiste, par l’intermédiaire de notre amie et administratrice Catherine Brualla. Nous leur adressons nos plus vifs remerciements au nom de l’association. Chacun peut, à travers ce site, communiquer, adhérer, et se renseigner. Enfin il est possible de se procurer « Le canard agathois », journal gratuit publié par des commerçants du centre-ville, qui nous a ouvert ses colonnes, avec des témoignages, photos etc… Chacun peut le trouver à la boutique IBR, rue Ernest Renan, ou chez les commerçants participant à son élaboration.
 Après ces actions passées, voici les perspectives pour 2016 :
– Réalisation d’un logo nécessaire pour les dépliants, affiches, etc.. Par Lucie Hourdequin, graphiste.
– Sensibilisation du Conseil municipal des jeunes courant 2016.
– Poursuite de nos publicités : Intermarché (papier d’emballage avec notre logo).
– Projet de cuvée « Les amis du fort de Brescou » en collaboration avec les caves Richemer.
– Conférence avec le professeur Durand.
– Sollicitation d’un groupe local de théâtre qui se produirait au bénéfice de notre association.
– Publication de l’ouvrage sur le fort au dernier trimestre.
– Enfin le repas convivial de tous nos adhérents est prévu le 15 octobre 2016 au Moulin des évêques.
 Poursuivant l’ordre du jour, le président passe à l’élection du Conseil d’administration. Le CA est constitué statutairement  de 16 membres. L’un des administrateurs, Pierre Lognos est décédé en 2O15. Nous tenons à lui rendre ici un hommage appuyé. Trois autres ne se représentent pas. Nous avons reçu quatre candidatures : Mme Régine Tourreau, Mme Christiane Mothes, M. Christian Paule et M. Jean-François Perrier. L’assemblée, après un vote à mains levées, élit les 12 membres sortant et  les nouveaux candidats.
Après élection, le CA est donc composé, pour 3 ans, de :
 Patrick Barbance, Louis Bentajou, Dominique Bordères, Catherine Brualla, Jean-Louis Guggisberg, Alain Lassiera, Francis Lopez, Francine Morcillo, Christiane Mothes, Chantal Parpaillon, Christian Paule, Jean-François Perrier, Robert Ricard,  Alain Sagnes, Jean Sagnes, Régine tourreau.
 Le nouveau Conseil d’administration se réunira rapidement pour désigner le Bureau.
 Enfin, les membres de notre association se réjouissent de la distinction attribuée à notre président par le Conseil Municipal et le félicitent. Cet « Éphèbe » récompense le travail effectué par JL Guggisberg mais, comme il l’a lui-même affirmé, rien n’aurait été possible sans les membres des « Amis du fort de Brescou ».
 Pour clôturer cette réunion, le président rappelle encore une fois qu’une implication constante de tous les membres est absolument nécessaire afin de faire aboutir nos projets. Il se réjouit de leur avancée et espère que 2016 verra enfin le début effectif des interventions sur le bâtiment et ses protections contre les éléments.
 Après avoir levé la séance, il invite les participants à un vin d’honneur offert par la municipalité.